Identifier les jeunes à protéger, par Julien Long

Ce dernier numéro  de la revue Plein  Droit est consacré aux mineur·es non accompagné·es. Dans un article paru dans ce numéro, Julien Long retrace les continuités entre les différentes formes d’identification et de prise en charge des jeunes isolés étrangers en France depuis 1945.

Résumé. Loin d’être un phénomène nouveau, la migration des jeunes venus d’ailleurs sans leur famille fait depuis les années 1990 l’objet d’une politisation accrue. Cependant, l’analyse du processus de catégorisation des mineurs isolés étrangers depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale est révélatrice de l’emprise des logiques politiques, héritées de l’époque coloniale et de la guerre froide, qui sous-tendent aujourd’hui encore la compréhension de la migration juvénile par les institutions. S’observe ainsi une continuité dans les pratiques d’identification et de prise en charge de l’enfance en danger, entre logique de police et raison humanitaire.



Citer ce billet
Émeline Zougbede (2022, 16 août). Identifier les jeunes à protéger, par Julien Long. MINA 93. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rg13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.